NOUS SUIVRE
Nous contacter

ÉTUDES SCIENTIFIQUES SUR LE SUJET DES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

La recherche sur les perturbateurs endocriniens est très active. Entre 1995 et 2017, 6 967 articles scientifiques, dont 3 422 pour les seules cinq dernières années, ont été recensés par la base de données Pubmed.gov, le principal moteur de recherche de données bibliographiques de l’ensemble des domaines de spécialisation de la biologie et de la médecine. Cette activité connaît actuellement une forte accélération avec la multiplication des projets initiés par les agences dédiées à l’étude de ces substances.

Nous traiterons ici plus spécifiquement des travaux effectués dans le cadre Programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE) et par l’Agence de protection de l’environnement (EPA, Environmental Protection Agency).

TRAVAUX DE RECHERCHE INITIÉS PAR LE PNRPE

Le PNRPE a pour objectif de soutenir des projets de recherche fondamentale et appliquée en appui aux praticiens de l’action publique sur les questions de perturbation endocrinienne. Par le caractère transversal et pluridisciplinaire des problématiques qu’il aborde, le PNRPE a vocation à rassembler les acteurs de différentes disciplines (biologie fondamentale, médecine, (éco)toxicologie, épidémiologie, sciences humaines et sociales, etc.) et à contribuer au développement d’une communauté de chercheurs sur la thématique de la perturbation endocrinienne.

Depuis le début du PNRPE, 39 projets de recherche ont été financés : 7 en 2005, 15 en 2008, 9 en 2010 et 8 en 2013, pour un montant de 5 M€. Ce programme a donné lieu à des dizaines de publications scientifiques et apporté d’importantes connaissances nouvelles.

TRAVAUX DE RECHERCHE INITIÉS PAR L’EPA

Le programme Criblage des perturbateurs endocriniens (Endocrine Disruptor Screening Program) de l’EPA est chargé de prioriser et de tester les produits chimiques pour une perturbation potentielle du système endocrinien. Les chercheurs de l’EPA développent et utilisent des technologies innovantes de criblage des produits chimiques.

Les programmes de recherche sont organisés selon trois axes majeurs : santé humaine, criblage/priorisation, environnement :

ESSAIS ET PRIORISATION DES PRODUITS CHIMIQUES POUR LA PERTURBATION ENDOCRINIENNE

Les chercheurs de l’EPA développent des méthodes novatrices pour tester et hiérarchiser les produits chimiques pour la perturbation potentielle du système endocrinien. Les résultats de ces méthodes sont utilisés par le programme de criblage des perturbations endocriniennes de l’EPA pour prendre des décisions éclairées sur la sécurité chimique. Le programme de criblage de la perturbation endocrinienne de l’EPA utilise une approche d’essai à deux niveaux :

  • Le niveau 1 crible les milliers de produits chimiques qui ont le potentiel d’interagir avec le système endocrinien.
  • Le niveau 2 conduit à des tests plus approfondis sur certains produits chimiques identifiés dans le niveau 1 afin de déterminer les effets endocriniens causés par chaque produit chimique à différents niveaux d’exposition.
                                                                       
Mentions légales
© France Chimie - 2020



Mentions légales
© France Chimie - 2020