NOUS SUIVRE
Nous contacter

Dans le cadre de la Stratégie Nationale sur les Perturbateurs Endocriniens (SNPE), l’Anses a publié les résultats d’évaluation de cinq substances chimiques suspectées d’être perturbatrices endocriniennes. Parmi les substances évaluées, on retrouve notamment le TMBPF, utilisé comme substitut du bisphénol A dans le revêtement de matériaux métalliques en contact alimentaire. Cette étude s’intéresse également au triclocarban, au RDP, au dicyclopentadiène et au sulfate d’étain

Pour rappel, dans le cadre du Plan national santé environnement 2015-2019, l’Anses a pour objectif d’étudier cinq substances par an.

                                                                       
Mentions légales
© France Chimie - 2019



Mentions légales
© UIC - 2019